J’ai envie de partager avec vous ce texte, qu’Emma a édité sur son site.

https://www.atelierdemma.com/:

 

Quand on enfile une mauvaise chaussure,
Et qu’on a mal au pied,
Ce n’est ni la faute de la chaussure,
Ni celle du pied.
Il faut juste accepter,
Qu’ils ne sont pas fait pour aller ensemble.

Pour pouvoir mettre,
Une nouvelle chaussure à ton pied,
Il faut déjà enlever l’autre.
Plus tu gardes,
Des chaussures qui te font souffrir,
Plus ton pied sera abîmé,
Et plus ce sera difficile à guérir.

Si des chaussures t’ont abîmé les pieds,
Quelque soit la paire que tu enfiles après,
Ce sera douloureux.
Ce ne sera pas la faute,
De tes nouvelles chaussures,
Mais celle de tes blessures.
Il faut accepter de marcher,
Quelque temps sans chaussures,
Pour que ton pied guérisse,
Et redevienne comme avant.

Plus tu gardes des chaussures qui te font mal,
Plus ça devient inconfortable,
Et plus tu marches de travers.
À force de dévier,
Tu finis par quitter ton chemin de vie.
Or, le bonheur qui est tien,
N’existe que sur ton chemin…

Retire tes chaussures douloureuses,
Pour redevenir heureuse.
Marche pieds nus le temps de guérir,
Tes pleurs et tes blessures.
N’aie pas peur s’il y a un peu de graviers,
Tu n’en apprécieras que mieux,
La douceur de tes souliers.
Relève la tête,
Car sur ton chemin t’attendent,
Des chaussures parfaites.

Si tu ne le fais pas pour toi,
Fais-le pour la femme heureuse,
Que tu pourrais être,
Mais que tu fais disparaître.
Regarde ton reflet dans la fontaine,

Vois-tu ce visage triste ridé par l’eau ?
Cette vieille femme désespérée,
C’est toi dans quelques années.
Si tu ne changes pas d’avis,
Je couperai l’eau de la fontaine,
Puisque tu la remplies de tes chagrins d’amour,
Jusqu’à t’y noyer un jour…
Pour marcher loin sur le chemin de l’amour,
Il faut respecter ses pieds,
Et choisir des chaussures adaptées !
(Source inconnue)

Les dernières photos de l’expo sont là.

Aujourd’hui, c’est le résultat d’un patch mystère que je vous montre.

La délégation  de France Patchwork Rhône l’a organisé.

Toutes les participantes reçoivent, à intervalle régulier, un modèle de bloc à faire.

Ici un bloc représentant une maison.

A la fin, elles organisent le montage de leur travail.

Voilà ce que cela donne:

 

 

 

 

 

 

Il est intéressant de voir comment chaque personne interprète le travail.

Dans l’après-midi, j’ai pu découvrir les premières fleurs de cet arbuste:

 

 

Malgré le vent glacial et la chute du thermomètre, ça sent le printemps….

 

Voici certains patchs présentés:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà pour aujourd’hui.

Demain, je vous montrerai un travail de quilt mystère.

 

 

Hier, le pic épeiche était en visite dans les arbres;

 

 

Il pique l’écorce pour trouver sa nourriture et bouge beaucoup.

C’est très  difficile d’arriver à le prendre en photo.

 

Il y a un certain temps, j’avais fait cette petite bonne femme pour montrer à mes amies comment faire de l’appliqué:

 

 

 

Je viens de la monter en coussin:

 

 

Malgré le temps gris, hier nous avons fait une balade:

 

dans des chemins,

 

le long des terres agricoles

 

 

au pied du vieux village

 

 

Toute cette partie du village risque de devenir 1 golf !!!

Fini la biodiversité, bonjour la pollution de la nappe phréatique !

Elle se trouve juste sous ces terrains .

L’eau du robinet vient de là!

C’est connu, les golfs n’emploient pas de produits chimiques…

Et avec les sécheresses que va devenir le green?

Le préfet donnera t il une dérogation pour l’arrosage?

Autour de Lyon, il y a déjà 12 golfs.

Je pense qu’il faut réfléchir autrement avec tout ce qu’entraine le réchauffement

de la planète que l’on subit.

Et la population du village est-elle d’accord?

Nous montons une association pour se  défendre contre ce projet.

Nous qui voulions une retraite tranquille à la campagne….

Ce mois,la délégation du Rhône propose une exposition dans Lyon: